Une réflexion sur « Forme 7Format tabloïd »

  1. Phrygane

    Les lés sont une forme de dissection (HTML), le cadre1 y est mis à nu (CSS). Décollés des viscères y sont levés des discours, leur bruit ambiant. Petits cailloux, sable ou débris végétaux, la larve de phrygane ouvrage un étui autour de son corps qu’elle fixe au moyen d’une sécrétion ; il s’agit d’une matière collante. Ainsi,

    les six sonnets de L’Astre alité sont les segments futurs de l’imago d’une larve de phrygane, et les bois flottés des apomorphies s’entourent de circuits imprimés qui les éclairent en les fossilisant. En effet, c’est à la suite des six sonnets, en tant que larve de trichoptère dans ses débris d’adresses Internet, que sont conçus les lés. La parole est montée

    dans une note de bas de page, un chemin de fer, une page Web, un porte journaux et magazines tabloïds, une insertion d’hyperlien, un présentoir mural, une boîte-distributeur, un commentaire… (Autres éléments

    de structure — il peut s’agir d’une palissade ou d’un écran informatique : ensemble des feuillets supportant le roman, la poésie, les journaux, etc.) Brique ou écran, plâtre ou ciment, seul le mur (de Papier peint) est apte à la parole,

    et les lés ne sont que des débris d’information. La description des 3 x 3 liens de L’Astre alité constitue une ekphrasis. Les fourreaux ne seront en effet pas plus réalisés qu’à dessein ne le sera le chalut potentiel décrit dans le chapitre des Sylves du premier volet d’Antécimaise intitulé L’Ancre et la crémaillère.

     

    1. Image surexposée de l’objet absent — qui reste, en « chambre noire », à barboter dans la censure au fond d’un bain développeur périmé —, la Fontaine de Duchamp fonctionne en effet comme le bouclier de Persée.

     
     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *