Forme 4Camera Obscura

« Ainsi ce (…) soliloque, muet que, tout du long à son âme tient et du visage et des gestes le fantôme blanc comme une page pas encore écrite. »
Mallarmé, Mimique.


4 réflexions au sujet de « Forme 4Camera Obscura »

  1. Plus de quarante ans avant que soit écrit ce texte, et alors que Nadar, au moyen d’un mime mécanisé monté sur trépied, l’enregistre en 1854 pour la postérité, Deburau, illustre autant que de son homologue Margueritte inspirant Mallarmé, n’était-il pas déjà un dispositif photographique ?

    1. Pour Mallarmé, il s’agissait du « Pierrot Assassin de sa Femme composé et rédigé par » le mime Paul Margueritte. Dans ton commentaire, Marie-Agnès, il me semble qu’il est question du Pierrot photographe, un titre qui serait donc à entendre absolument au pied de la lettre ?

      1. Tout à fait Pascal ! De l’art du mime à l’art de la photographie, et d’un dispositif précédant à un dispositif succédant, il s’agit-là, si l’on peut dire, autant d’une validation – par une flèche à deux directions – que de passer la main.

Répondre à Eugénie d'Escande Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *